| | | | | | |



L’édition a pour moi la beauté d’une route plongeant dans la nuit. Mais pas n’importe laquelle : celle de David Lynch, vouée au grand nocturne, qui est une invitation à se perdre dans l’envers des décors et dans l’absence de repos des apparences. Avec ses airs de lost highway, Rouge Profond n’a rien d’une voie tracée. Plutôt les chemins de traverse que les itinéraires directs ; souvent des bifurcations et des croisements ; jamais des autoroutes, toujours des routes indépendantes.
Tout a commencé en 1998-1999, sous la forme d’une revue, Simulacres, en compagnie de Jean-Baptiste Thoret, entre Liège, Paris et Pertuis, tout en passant par l’Italie de Dario Argento pour y puiser un nom aussitôt francisé (profondo rosso). Après la revue, l’aventure livre s’est poursuivie à partir de 2003, un temps avec Christian Tarting, les collections « Birdland » et « Stanze » complétant la collection de cinéma « Raccords ». Depuis 2008, un seul pilote pour assurer les incursions de Rouge Profond dans un réseau de l’édition dense, tour à tour dégagé et encombré, semé d’embûches ou dégageant des raccourcis. Et deux nouvelles collections paronymes s’ajoutant au convoi emmené par « Raccords » : « Débords » et « Décors ». Mais avec ses deux compagnons de route des débuts, indispensables et indéfectibles, aux noms si évocateurs de voyage et d’ouverture des horizons : Ici & ailleurs pour la maquette et les réalisations éditoriales, Harmonia Mundi pour la diffusion-distribution.
Aujourd’hui, après quatorze ans de voies sillonnées, Rouge Profond poursuit sur sa lancée, avec le soutien des libraires et l’intérêt accru des lecteurs. Tous deux essentiels, poussant à plonger plus loin encore au fond de l’inconnu pour trouver du nouveau, sur cette route de nuit aux repères éblouissants et aux bords indéfinis.

Guy Astic
Directeur des éditions Rouge Profond

La vidéo de présentation des éditions : ici