> Présentation

   Documents

   On en parle

Le Purgatoire des sens.
Lost Highway de David Lynch

> Auteur :

> Date de parution :

août 2004

          [agrandir]

Lost Highway (1996) est à l’image de l’hôtel où échoue Fred Madison, hôtel perdu au bout – quel bout ? – d’une autoroute surgie de nulle part, investi par des morts ou des disparus qui refont surface : le film a tout d’un purgatoire. Purgatoire pour les personnages égarés qui n’arrêtent pas de passer les frontières de mondes incompatibles ; purgatoire pour les corps en souffrance, dont David Lynch affiche la vulnérabilité pour mieux exploser la matière physique, l’explorer et accéder à la texture même des images et des bruits ; purgatoire pour la raison, qui ne peut pas se rattacher à une narration suivie, à un ordre temporel et spatial logique ; purgatoire pour le spectateur embarqué dans une traversée audiovisuelle intense, lâché dans une expérience totale qui lui fait ressentir le poids de l’accidentel et la force de l’essentiel sans avoir vraiment les mots pour le dire ; purgatoire, enfin, pour le cinéaste qui atteint là une forme de pureté artistique. Bréviaire vertigineux de la perception, Lost Highway plonge dans l’intimité de l’image pour amener la sensibilité à s’ouvrir, un programme que Lynch prolonge avec Mulholland Drive, en déplaçant l’action au sein d’Hollywood même.Ce livre est la réédition revue et augmentée d’un ouvrage paru en 2000 aux éditions Dreamland, aujourd’hui indisponible.
  • 155 x 215 mm
  • cousu-collé, avec rabats
  • 192 pages
  • 200 images noir & blanc et couleur
  • 20 €
  • ISBN 2-915083-09-6