> Présentation


Freaks.
De la nouvelle au film
> Auteur :

> Date de parution :

mai 2009

  [agrandir]

Film exceptionnel, hors normes, Freaks (La Monstrueuse Parade, 1932) compte parmi les plus grandes réalisations du cinéma mondial. Homme de cirque, de music-hall et des tréteaux de foire avant de passer derrière la caméra, Tod Browning projette sur grand écran son amour du spectacle vivant en filmant l’histoire du nain Hans manipulé par la belle trapéziste Cleopatra, et en faisant appel à des personnes vraiment victimes de déformations physiques. Le cinéaste a puisé son sujet dans une nouvelle de Clarence Aaron “Tod” Robbins, publiée en 1923 sous le titre « Les éperons » (« Spurs »), dont les éditions Rouge Profond proposent la première traduction en France. Rappelant que l’écrivain a déjà inspiré au réalisateur Le Club des trois (1925), Boris Henry procède à une comparaison entre le texte et le film, revenant sur les étapes d’écriture du long métrage, ses partis pris formels, le traitement qu’il réserve aux phénomènes – à l’origine de vives controverses au sein même de la M.G.M. Authentique miracle de production, Freaks compte parmi les pièces maîtresses de la filmographie de Tod Browning, qui venait d’adapter avec succès Dracula.

Nouvelle traduite de l'américain (États-Unis) par Jean Marigny.
  • 155 x 215 mm
  • cousu-collé, avec rabats
  • 112 pages
  • 115 images noir & blanc
  • 13 €
  • ISBN 978-2-915083-35-4