> Présentation





On en parle


Lalo Schifrin. Entretiens sur la musique
et le cinéma

> Auteur :

Georges Michel

> Date de parution :

janvier 2006

          [agrandir]

Lalo Schifrin est l’un des très importants compositeurs de la modernité cinématographique (Les Félins, Bullitt, Le Renard, Les Proies, La Peau) et de l’espace hollywoodien en son entier – du film fantastique comme Amityville à Opération Dragon (Tarantino ne cache pas qu’il adore cette musique) et Rush Hour, sans oublier les génériques de séries télévisées passés à la postérité : ceux de Mannix, de Starsky & Hutch et celui de Mission impossible, le plus célèbre thème de série jamais conçu pour la télévision. Créateur prolifique dans le domaine de la bande?son (plus de trois cents partitions), il est aussi musicien de jazz : il fut, comme pianiste, compositeur et arrangeur, l’un des compagnons privilégiés de Dizzy Gillespie – pour qui il a écrit, en 1961, la célèbre suite Gillespiana. Il a également donné des partitions classiques et des pièces contemporaines pour cordes.
Georges Michel s’est entretenu avec Lalo Schifrin à Los Angeles. Durant une semaine, l’artiste a évoqué son apprentissage, sa fréquentation du milieu du jazz, ses idées sur la musique de films, ses liens à Hollywood (notamment ses collaborations marquantes : avec Don Siegel, John Boorman, Georges Lucas, Clint Eastwood, Peter Yates, Sam Peckinpah), ses méthodes compositionnelles. Il livre des anecdotes passionnantes à propos des personnalités qu’il a côtoyées (Gillespie, Count Basie, Quincy Jones…), revient sur sa collaboration houleuse avec William Friedkin pour L’Exorciste (dont il a composé la première bande originale).
Le livre d’entretiens issu de cette rencontre est accompagné de la discographie complète de l’artiste, et enrichi d’une iconographie largement nourrie par les archives personnelles de Schifrin. Il reproduit des pages de partitions célèbres, une lettre de Norman Jewison évoquant sa collaboration avec le musicien pour Le Kid de Cincinnati, et retranscrit la séance de travail d’Osterman Week-end, durant laquelle Sam Peckinpah et le compositeur dialoguent.
Lalo Schifrin lui-même considère Georges Michel, musicien et musicographe, comme le meilleur spécialiste actuel de son œuvre, tous genres confondus. (Georges Michel a publié dans le n° 2 de Simulacres (printemps 2000) un entretien remarqué avec le compositeur.)
  • 155 x 215 mm
  • cousu-collé, avec rabats
  • 208 pages
  • 200 images couleurs et n&b
  • 23 €
  • ISBN 2-915083-16-9